11.10.10

Tawashis, oui, oui oui !

Non, ce n'est pas un slogan pour la manif de demain, mais simplement le résultat de mes tests "in vivo" de quelques tawashis pour remplacer mes éponges à vaisselle.

tawashis

Modèle de base : Spiral Scrubbie de Judith Prindle [lien Ravelry]
Tuto vidéo : Naztazia

Ceux du haut ont déjà été utilisés, et ça marche bien.
Voici le récapitulatif des fils que j'ai utilisés (de haut en bas et de gauche à droite) :
  • Phildar Aviso (60% coton, 40% acrylique), crochet 5 mm : moëlleux, très bien pour les objets pas trop sales et les plans de travail, bonne capacité à retenir l'eau, semble un peu moins solide au passage en machine à laver.
  • Phil Coton 3 (100% coton), crochet 3 mm : plus rugueux, donc bien pour la vaisselle normale, moins facile à essorer.
  • Acrylique Courtelle (un vieux reste exhumé de mes stocks, je ne sais pas si on trouve encore l'équivalent dans les fils contemporains, celui là a au moins 30 ans !), crochet 3 mm : ça gratte sans rayer, je l'utilise pour les casseroles et les plats qui ont attaché.
  • Phildar Intemporel (60% polyamide, 20% laine, 20% coton), crochet 4 mm : rendu moëlleux, pas encore utilisé.
  • Et le dernier est aussi en Courtelle, parce qu'il m'en restait ;-) La seule différence avec celui du haut, c'est qu'il n'a pas encore fait son tour en machine à laver.
Depuis la photo, j'en ai fait un autre en Phildar Cabotine (55% coton, 45% coton), crochet 3,5mm, pas encore utilisé non plus, mais le rendu est moëlleux, avec un petit aspect "velours".
Il ne me restera plus qu'à tester la Phil Thalassa (75% coton, 25% Lyocel Seacell), antibactérien, apparemment en raison du Seacell extrait des algues.

Donc oui, ça marche bien, et je vais persévérer.

Je ne sais pas encre si c'est plus économique que les éponges, mais au moins, ça ne se délite pas en petits morceaux au fil de l'usage, ça ne raye pas la vaisselle ni les plans de travail (que je nettoie quand même plutôt avec des chiffons microfibres), et c'est sûrement plus hygiénique, puisqu'on les lave régulièrement. C'est pour ça que j'en fait plusieurs, j'en laisse 2 ou 3 en service, et chaque semaine, hop, machine, avec la lessive à 30 ou 40° selon ce que j'ai dans la panière à linge. Ceux du haut ont déjà subi le passage en machine, et cela ne leur pose aucun problème.

Pour que ça gratte mieux, crocheter plus serré et utiliser les fibres les plus rigides (pur coton Phil Coton 3 ou Courtelle dans les fils que j'ai testés).

Pour l'usage quotidien, ne pas oublier de faire la petit dragonne afin de les faire sécher suspendus, car oui, c'est plus long que les éponges à sécher. Mais ça n'empêche pas de les utiliser humides.

Voilà. Pour le moment, je ne change pas de forme, celle ci est assez épaisse, tient bien dans la main, et permet de retenir suffisamment d'eau et de produit vaisselle. Le produit vaisselle mousse moins qu'avec une éponge, mais ce n'est pas une raison pour en mettre plus : l'efficacité reste la même, même sans mousse.

N'hésitez pas à partager votre expérience si vous en utilisez aussi, je sais que ça intéresse pas mal de crocheteuses.

5 commentaires:

Cath a dit…

Je trouve ces tawashis très réussis... j'imagine que le résultat dépend de la matière utilisée.

olivia_via a dit…

Faire la vaisselle avec ? Moi, si j'avais fait ça, je les épinglerais sur mon col de manteau et je me pavanerais...

Helene a dit…

Ah ben oui, pourquoi pas, on peut lancer la mode des tawashis en broches ;-)

Isabelle a dit…

Je suis aussi une convertie des éponges crochetées. Ca nettoie mieux que des éponges jetables, ça ne raie pas, et c'est réutilisable. Les miennes ressortent comme neuves après le lavage.

Pour moi le coût est inexistant car je me sers de chutes d'un fil acrylique dont je m'étais servie pour faire un châle.

C'est vrai que la 1re fois ce n'est pas facile de s'en servir... "trop joli pour faire la vaisselle" m'a dit mon mari !

Nylag a dit…

chouette, j'attendais les résultats du test avec impatience. Merci, je m'y mets ce soir !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails